Publié dans tableaux

Noël : une commande spéciale !

 

Qui Noël, dit cadeaux.

Qui dit cadeaux, dit LE cadeau : celui qui plaira, celui qui marquera, celui qui sera exclusif.

Une pièce unique ?

OUI !

C’est comme ça qu’à la demande mon amie Magali, j’accepte de réaliser la copie d’un tableau que j’ai déjà fait et qui s’intitule « Allée de palmiers ».

Entendons-nous bien ; d’habitude je ne refais pas ce que j’ai déjà fait.

D’abord parce que ça m’ennuie, et ensuite, par respect pour les personnes qui ont déjà acheté ce tableau et qui possèdent alors la seule pièce existante.

Ici la question ne pose pas en ces termes puisque ce tableau est toujours chez moi. Il trône sur le buffet, nous vivons avec lui et il faut reconnaître qu’il ne laisse personne indifférent…

Avec la commande de Magali, le défi est double.

Que dis-je : triple !

1/ Magali est mon amie, auteure de livres jeunesse que j’illustre avec plaisir (cf. ma Bio Express), et je n’aime pas dire « non »aux gens qui sont me sont chers.

2/ Son souhait est de partir de ma « pièce maîtresse » , « Allée de palmiers » et qui mesure 150 X 150 cm. L’idée serait de la réduire en 40 X 40 cm pour la mettre au pied du sapin pour sa soeur.

3/ Le temps est compté puisque nous sommes à 14 jours de Noël !!!

 

« Allée de palmiers »  grand format (150 X 150 cm) en 2016

J’accepte donc de passer les heures à venir penchée sur mon ouvrage.

Une fois que j’ai dit « oui », je fonce et tout va très vite !

 

La mise en place des proportions, le travail du fond.

 

 

Les petits palmiers horizontaux qui vont atténuer la force de la perspective

en arrêtant l’oeil sur l’horizon.

 

 

L’allée des palmiers prend place…

 

 

Ca prend tournure… il fut juste faire attention à équilibrer la rectitude de cette allée

en créant de petites irrégularités tout en jouant sur des touches colorées ou la légère

déformation des lignes.

 

 

 

Et voilà : le petit pose fièrement devant le grand !

 

Défi relevé ?

Oui !

Ma commanditaire est ravie et je suis contente d’avoir réussi à reproduire mon tableau en un temps limité.

Ce travail aura été un bel exercice de style pour moi.

J’espère que la destinataire se souviendra de son Noël 2017…

Voilà qui me donne à penser que j’aime peindre aussi sur commande. Pas forcément en reproduction, mais surtout en respectant les souhaits des commanditaires (thèmes, format, couleurs…). Je l’ai déjà fait par le passé et j’aimerai le refaire.

Des commentaires sur cet article ? N’hésitez pas et remplissez ce formulaire :

 

 

 

Publicité
Publié dans tableaux

En route pour…

… la Bonne Mère… ! (peuchère…)

J’ai craqué pour ce format que j’ai choisi de travailler à l’horizontal.

En fait, ça devient une lubie en ce moment : je m’éclate dans la gestuelle accordée par ce type de format et qui induit le sujet. A moins que ce ne soit l’inverse… va savoir…

Le sujet que je veux traiter ici s’y prête particulièrement bien : la Bonne Mère (Basilique Notre-Dame de la Garde) de Marseille.

Voilà des années que je la peins tant je la trouve sublime sur son promontoire.

Elle culmine à 157 m et semble veiller sur la ville qui s’étend à ses pieds.

Extrait du livre d’or : « Je viens d’abord pour la douceur et le réconfort qu’on trouve aux pieds de la Sainte Vierge, puis pour le régal des yeux qu’offre la basilique, pour le panorama, pour l’air pur et l’espace, pour la sensation de liberté »

Elle fait partie des incontournables visites avec nos invités du reste de la France (ou du monde : nos amis californiens ont plus qu’adoré ).

Petit aperçu de mes précédents tableaux :

Tableau de 150 X 150 cm
Acrylique sur toile 180 X 50 cm

 

 

 

 

Et là, on se dit :  » Mais comment diable fait-elle pour ainsi peindre Emma Darcy ? « 

Sérieux ?

Ami lecteur si tu veux savoir, les lignes qui suivent sont pour toi.

En dehors du fait qu’il faut un support (ici une toile enchâssée ) et une technique (ici de la peinture acrylique), un minimum d’étapes peuvent être suivies. Toutes les infos données le sont à titre indicatif : cela reste une démarche toute personnelle.

Etape 1

Le tracé des lignes générales au crayon, l’emplacement du motif, les proportions.

Etape 2 :

La mise en couleur du ciel et des tonalités. Je travaille souvent au couteau pour étaler le plus de matière possible.

Etape 3 :

Au pinceau, j’étire ma peinture et j’ajoute le blanc directement sur la toile. les couleurs se forment « comme par magie » !

Etape 4 :

Affinage des lignes autour du sujet. Je travaille ensuite la « skyline » de Marseille en détail en veillant au contrastes.

Etape 5 … ben en fait je ne sais plus …

En effet, je tente là d’expliquer l’inexplicable. Ma main travaille toute seule !

Oui, la création, c’est de la magie…

A noter : laisser reposer et revenir ensuite (genre une bonne nuit de sommeil).

Tout paraît différent quand on laisse faire le temps…

Vous voulez réagir ? Compléter ? Questionner ?

C’est par ici :

Publié dans tableaux

Un tableau panoramique

Histoire d’une drôle de rencontre…

Et voilà que je rencontre ce châssis au format juste incroyable (50 X 180 cm) et que je le prends aussitôt sans savoir vraiment ce qui va se passer.

Petit moment de doute au moment de le mettre dans la voiture : et si ça ne rentrait pas ?

Je m’imagine rentrant à pieds, châssis sous le bras en pleine nuit, alors que je suis à 11 km de chez moi…

Ouf, tout rentre dans le véhicule et déjà je m’active mentalement : je vais le travailler horizontalement, ça c’est sûr.

Allez, zou, je n’attends pas une minute et je me lance. Esquisse rapidement tracée au crayon pour situer le motif : ce sera une vue de Notre Dame de la Garde depuis la mer. Nous sommes à Marseille et cette perspective m’inspire !

Jeu de couleurs que je compose dans des pots avec de la peinture acrylique.

Harmonies de bleus, verts et violets que je tente de moduler avec du blanc.

Je commence par le ciel que je travaille en dégradés de teintes et sur des contrastes lumineux. Les gestes doivent être à la fois amples et précis. Je n’ai pas préparé le support avec du Gesso (enduit) et la toile boit un peu la peinture : il faut repasser plusieurs fois et charger en matière.

La découpe de la côte avec la ville et la « Bonne Mère » doit trancher avec le fond mais en modulant les contrastes pour lui donner du relief.

Durant 4 heures pleines je suis « dedans » et plus rien ne compte hormis  l’avancée du tableau.

Ma main travaille plus vite que ma tête à moins que ce ne soit l’inverse… Bref, je suis dans un état second !

En toute fin de soirée, fatiguée et l’esprit embrumé, j’ai besoin du recul d’une bonne nuit de repos pour y voir plus clair car, si je continue, je risque de faire des bêtises…

Le lendemain, au petit jour, je suis impatiente et je retrouve mon travail. Un détail attire mon attention : je dois éclaircir encore le ciel qui paraît comme plombé. Les cieux méditerranéens ne sont pas chargés de la sorte habituellement. Hop, je m’y remets et sous mes yeux apparaît enfin la lumière donnant vie au tableau ! La Bonne Mère semble sublimée par les teintes plus claires : j’y suis !

Stop, je dois m’arrêter car la tentation est toujours grande d’en rajouter ici et là et du coup, de tout gâcher.

Je pars de la pièce, je reviens.

Je change le tableau de place, je recule…je plisse les yeux :  comme à chaque fois, je me dis qu’il y a un peu de magie dans tout cela…

 

détail central

Publié dans tableaux

Bio express

* Des études d’arts plastiques et d’arts appliqués à Aix-en-Provence et Marseille.

* Une carrière d’enseignante avec, en parallèle, une pratique régulière de la peinture à l’acrylique, à l’huile, à l’aquarelle, de la sculpture, de la déco (travaux de tapissier). Ajoutez à cela la réalisation de travaux d’illustrations pour des livres jeunesse (les miens et ceux des autres).

* Un livre jeunesse en auto-édition en 2014 (collection « 1,2,3, passionnément » Emma Darcy chez Nombre 7) que j’ai également eu le plaisir d’illustrer. Ce livre existe aussi en format numérique sur Amazon (https://www.amazon.fr/1-2-3-passionnément-ebook/dp/B00QE1XC22/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1524554637&sr=8-1&keywords=1%2C2%2C3%2Cpassionnement)

* Lauréate du concours « Les jardins métissés » au Parc de Wesserling (Alsace) en 2004.

* Lauréate (parmi les 10 sélectionnés) du concours de nouvelles « Exquis Aparté » 2018, éditions Nombre 7 (« Une question de protocole »).

* Membre du jury « Exquis Aparté » 2019, éditions Nombre 7 et écriture d’une nouvelle ajoutée au recueil de l’édition 2019 (« Le bruit des clés »).

* Des illustrations pour une auteure spécialisée en livres jeunesse (ultra drôles et bien faits) pour les enfants dyslexiques : Magali Collineau-Janke.

* Des petites expos un peu partout quand l’occasion se présente…

* Des collaborations avec des artisans locaux (visible sur Aix-en-Provence actuellement).

* De belles expos de peinture à venir !

IMG_20190806_132244_508